RECANALISATION VEINEUSE PAR CAVITATION ULTRASONORE SUR LA DESTRUCTION IN VIVO DE THROMBUS (THROMBOTRIPSIE) : EXEMPLE D’APPLICATION A LA THROMBOSE VEINEUSE PROXIMALE SUR UN MODELE PORCIN
Guillaume Goudot1, 2*, Lina Khider1, 2, *, Costantino Del Giudice2, Tristan Mirault2, 3, Alexandre Galloula2, Patrick Bruneval2, 3, Pierre Julia2, Marc Sapoval2, Alexandre Houdouin1, Mickaël Tanter1, Mathieu Pernot1, Emmanuel Messas2, 3
1. Physics for Medicine Paris, INSERM U1273, ESPCI Paris, CNRS FRE 2031, PSL Research University, Paris, France
2. Hôpital Européen Georges Pompidou, APHP, Paris France
3. INSERM U970 PARCC, Paris Descartes University – USPC Sorbonne Paris Cité University, Paris, France
4. CardiaWave SA, Paris, France

Objectifs : La thrombotripsie correspond la destruction mécanique d’un thrombus à l’aide d’ultrasons focalisés à haute intensité. Cette technologie s’est révélée prometteuse dans des expérimentations in vitro. Il reste cependant d’importants défis à relever pour effectuer un traitement sûr et précis chez l’homme. A la suite de notre travail in vitro permettant d’effectuer une recanalisation précise et ciblée, l’objectif de ce travail était d’évaluer la faisabilité de cette approche assistée par un robot pour recanaliser efficacement une thrombose veineuse in vivo ainsi que d’évaluer la sécurité de notre dispositif sur la paroi et le risque d’embolie.
Méthodes : Nous avons créé une thrombose veineuse fémorale sur 11 porcs (poids à 49,6 kg en moyenne). Afin d’obtenir une thrombose occlusive, nous avons utilisé une double approche jugulaire et fémorale pour positionner les ballons. Un transducteur de 2,25 MHz (Imasonic©) centré par une sonde linéaire (SL10-2, SuperSonic Imagine©) a été utilisé et la cavitation a été obtenue au centre de la veine. Après la détermination manuelle de la localisation du thrombus, un bras robotisé à 6 axes a été utilisé pour déplacer automatiquement le transducteur le long du thrombus. L’efficacité de la recanalisation a été évaluée par la restauration du flux évaluée en Echo-Doppler et par phlébographie. L’innocuité a été évaluée par la recherche d’embolie pulmonaire et de lésions vasculaires par analyse histologique.
Résultats : 9 thromboses veineuses occlusives et 2 subocclusives ont été obtenues avec une longueur moyenne de 2,8 ± 0,4 cm. La recanalisation a été systématiquement obtenue dans 11 cas. Aucune lésion vasculaire et aucune embolie pulmonaire macroscopique ou microscopique n’a été mis en évidence.
Conclusion : La thrombotripsie réalisée à haute fréquence (2,25 MHz) semble être un outil efficace et sûr pour permettre une recanalisation veineuse non invasive.

Voir également :
Goudot G, Mirault T, Arnal B, Boisson-Vidal C, Le Bonniec B, Gaussem P, et al. Pulsed cavitational therapy using high-frequency ultrasound for the treatment of deep vein thrombosis in an in vitro model of human blood clot.Phys Med Biol. 21 nov 2017;62(24):9282 94.